Ce site utilise des cookies pour vous permettre de vous connecter à votre compte et à des fins de mesure d’audience. Nous ne conservons aucune information privée identifiable vous concernant sur nos cookies. Nous ne diffusons pas de publicité ciblée. (en savoir plus)

Emploi-MaintenanceIndustrielle.com

Logo

 L’apprentissage retrouve ses lettres de noblesse

Management - Interview - Fondateur et dirigeant du site de diffusion d'offres d'emploi Emploi-Maintenanceindustrielle.com, Miroslav Lukic, en raison d'un parcours riche dans le domaine de la maintenance et de la production industrielles, tant dans les grands comptes qu'au niveau des PME, nous fait part de son opinion sur l'état de l'apprentissage de la maintenance en France. Pour lui, les réformes à venir vont dans le bon sens.

« L'apprentissage retrouve ses lettres de noblesse »

Fondateur et dirigeant du site de diffusion d'offres d'emploi Emploi-Maintenanceindustrielle.com, Miroslav Lukic, en raison d'un parcours riche dans le domaine de la maintenance et de la production industrielles, tant dans les grands comptes qu'au niveau des PME, nous fait part de son opinion sur l'état de l'apprentissage de la maintenance en France. Pour lui, les réformes à venir vont dans le bon sens.

-

À partir de quel constat a été créé emploi-maintenanceindustrielle.com ?

Lors de mon parcours en maintenance et en direction générale d'entreprise, j'ai été confronté à chacun de mes postes aux mêmes problèmes de recrutement. Hormis le bouche à oreille, il était difficile de savoir comment trouver les profils qualifiés pour la maintenance des équipements industriels : technicien demaintenance, automaticien, mécanicien industriel... Je ne connaissais pas de support proposant de faire coïncider l'offre et la demande. Ayant envie de contribuer à la promotion de ces métiers, l'idée m'est donc venue de réunir les deux au sein d'une seule et même plateforme Web, Emploi-MaintenanceIndustrielle.com. Il s'agit plus concrètement d'un site de diffusion d'offres d'emploi spécialisé; son rôle est de donner un maximum de visibilité aux offres des industriels auprès d'un public ciblé de professionnels de la maintenance.

 

Quel premier bilan tirez-vous de cette initiative ?

Après cinq ans d'existence, le bilan est positif. La plateforme répond aux attentes des entreprises et tous ceux qui ont  l'essayé reviennent régulièrement; c'est le cas notamment, parmi les noms les plus connus de l'industrie, d'Amada, Fives mais aussi Elis, EDF ou encore la SNCF. Le succès reposesur le fait que notre plateforme,très ciblée, contrairement aux jobboards généralistes qui suivent un très grand nombre de métiers, a une connaissance très précise des fonctions de la maintenance et des qualifications qui y sont liées. Pour assurer la qualité aux candidats, notre plateforme segmente les offres par métier et ne diffuse que des annonces pertinentes.

 

Quel est votre sentiment sur les projets du gouvernement en matière d'apprentissage ? 

Ce qui est en train de se passer est une   bonne chose. Je constate qu'en une vingtaine d'années, en France, l'apprentissage dans le milieu industriel a enfin acquis ses lettres de noblesse. L'apprentissage est devenu une nouvelle façon de former et de recruter ; il vient là oùl'Éducation nationale pèche. L'idée de base du Gouvernement est de redonner de l'importance à l'apprentissage en mettant en place des aménagements  pour les moins de 18 ans, en augmentant leur rémunération à travers un contrat ou encore en aidant les jeunes à passer leur permis de conduire, etc. L'apprenti de 2018 n'est plus celui de 1995 !

 

Propos recueillis par Olivier Guillon

44 PRODUCTION MAINTENANCE N°61. mai-juin-juillet 2018

 

interview Miroslav Lukic l'apprentissage retrouve ses lettres de noblesse
.